Même si les différents progrès en matière de médecine ont réalisé bien des miracles depuis des siècles, la plupart des personnes de notre ère restent pour le moins sceptiques. La consommation de produits chimiques composant la plupart des médicaments, fournis en pharmacie, en fait encore douter plus d’un. Bon nombre de ces cachets provoquent des effets secondaires, qualifiés d’indésirables. C’est pourquoi la majorité des patients s’adonnent encore aujourd’hui à une médecine traditionnelle dite douce.

Qu’est-ce que la médecine douce ?

Les médecines douces, également connues sous diverses autres appellations telles que médecines non conventionnelles ou encore traditionnelles, sont des pratiques se basant sur l’utilisation unique de produits et de soins naturels et sans composant chimique. Le naturel est connu pour agir plus rapidement sur l’organisme. Chacun prend petit à petit conscience des méfaits de la consommation trop fréquente des produits non bio.

Parmi les plus connues dans ce domaine, on distingue la médecine traditionnelle chinoise, dont la plus populaire reste l’acupuncture, ou encore la médecine ayurvédique provenant de l’Inde et la phytothérapie, un traitement à base d’huiles essentielles de plantes. On note également l’ostéopathie, la chiropraxie ou encore l’étiopathie. Chacune de ces branches dispose de concepts qui lui sont propres.

Cette grande variété de traitements est due au fait que chaque individu présente des symptômes différents, et a donc ses propres besoins. Chaque cas doit alors être traité en conséquence pour éviter une détérioration de la santé du patient.

A titre d’exemple, la médecine douce à paris regroupe à ce jour plusieurs praticiens officiels qui ont obtenu une autorisation légale afin de soigner librement des patients.

Médecine douce : types et avantages

Il existe plusieurs types de médecines douces que l’on peut classer en deux catégories bien distinctes: les médecines manuelles ou thérapie manuelle, ayant recours aux végétaux pour soigner certaines maladies, et la médecine physique. La première se concentre directement sur le corps. Elle est utilisée pour soulager des maux courants comme les lumbagos, et peut mener à la guérison sur une fréquence régulière. Ce type de traitement est pratiqué par des techniciens de pointe.

La thérapie manuelle compte notamment divers types de massages destinés à la bonne circulation du sang, ou encore l’acupuncture chinoise qui traite de certaines anomalies physiques comme les crampes, ou encore les tensions.

La médecine physique se base surtout sur la réadaptation. Elle s’oriente donc vers la rééducation du corps et la récupération de certaines capacités dites fonctionnelles. Cette pratique démontre son utilité dans l’amélioration des conditions de vie des patients souffrant d’un handicap acquis ou congénital. Les premiers sont par exemple dus à un accident, tandis que les seconds sont de naissance. Ce traitement passe donc avant tout par une rééducation psychologique pour ensuite permettre au corps de suivre les ordres provenant du cerveau.

Par ailleurs, bien que beaucoup aient déjà adopté ces différents moyens de se soigner, nombreux hésitent encore à recourir à ces méthodes et doutent de leur efficacité, mais aussi de leur fiabilité. Toutefois, il n’y a rien à craindre de ce côté, car les pratiques douces sont, pour la majorité, des soins indolores et sans effet secondaire. Les traditions sont d’ailleurs en faveur des diverses méthodes de soin naturel.

Découvrez comment remèdier à un mal de gorge naturellement et rapidement !

Retour à l'accueil